Réservations
+591-4-6443437 | FAX: +591-4-6914688

Sucre, la Ville du Chocolat

Historiquement, Sucre porte 4 noms: La Plata , Chuquisaca, Sucre et la Cité blanche. En réalité, un cinquième nom peut être ajouté à cette liste: la ville du chocolat. Sucre est célèbre à l'intérieur et aussi hors de la Bolivie pour sa production de chocolat et de bonbons. On pourrait se demander comment une ville, située au milieu des montagnes arides, peut-elle avoir développé une industrie basée sur le cacao, qui ne peut pas être produit dans un rayon d'au moins 500 km? Une réponse simple: regardez la Suisse, un pays aussi célèbre pour sa production de chocolat sans aucune référence à la matière première de base.

  • blanco
  • choc2

Dans le cas de Sucre, un livre intéressant a été récemment publié: "Sucre, la Ciudad del Chocolate" de Gaston Solares, un des promoteurs les plus actifs de l'industrie du chocolat et le co-propriétaire de l'entreprise "Para Ti" (Pour Toi). Il donne une explication claire et une autre belle hypothèse sur le lien entre Sucre et le chocolat: durant l'époque coloniale, à partir du XVIIIème siècle, la culture du cacao en Bolivie fut introduite et promue par les Jésuites dans la région de Moxos et Chiquitos dans les actuels départements de Santa Cruz et de Beni. Sucre était le centre administratif de la Bolivie contemporaine et la route pour le commerce de cacao depuis la région de Moxos et de Chiquitos devait passer par Sucre pour être vendu dans les villes de Tarija et de Potosí. N'oubliez pas que grâce à l'exploitation minière (surtout l'argent), Potosi avait plus d'habitants que Londres et Paris au XVIIème siècle, c'était donc un marché important doté d'un grand pouvoir d'achat. Le contrôle de qualité était fait, les taxes étaient payées et les ventes aux enchères du cacao se déroulaient à Sucre. La consommation de la boisson chocolatée était populaire et répandue au sein de la population créole, influencée par leurs ancêtres européens et parents. Le livre inclut une anecdote sur le protagoniste du premier appel pour la liberté en Amérique latine, Jaime de Zudañez, qui buvait une tasse de chocolat dans sa maison à Sucre quand les soldats l'ont arrêté le 25 mai 1809.

Seulement à partir de 1890, l'habitude de consommation du chocolat (solide) et de bonbons a changé, à nouveau influencée par des événements en Europe,ce qui a conduit aux premiers investissements dans la production industrielle avec Sucre comme pionnier en Bolivie.

  • choc1

Une autre hypothèse, à mon avis tout à fait possible, est que le fondateur de Sucre, Pedro de Anzures de Campo Redondo, fut la même personne qui "a découvert" les plantes originales boliviennes du cacao. L'exploitation du cacao a comme origine le Mexique, où les cabosses étaient même utilisées comme argent et à l'époque coloniale répandue en Europe puis dans le reste du monde. De nos jours, les principaux pays producteurs de cacao sont la Côte d'Ivoire et le Ghana en Afrique occidentale et le Brésil en Amérique du Sud, mais seulement après que les colons aient introduit les plantations. Apparemment, un de ces colons en Bolivie a découvert une variété locale et a encouragé l'intérêt d'exploitation, où Sucre devint une étape dynamique dans la chaîne: récolte, commerce et traitement du cacao.

Au XXIème siècle, l'industrie du chocolat à Sucre connut une nouvelle politique, principalement menée par la Chambre locale d'Industrie et de Commerce (la CAINCO). Plusieurs nouvelles petites entreprises se sont installées grâce à l'enthousiasme créé par une analyse de chaîne de valeur et un programme de formation important, qui a mené à de nouveaux produits, de variété et (peut-être) de meilleure qualité (bien que d'autres puissent dire que tout était meilleur autrefois). Actuellement, la plupart de la matière première vient du nord de La Paz et de Beni.

Le tourisme et l'industrie du chocolat se complètent à la perfection, car les chocolats et les bonbons sont une attraction pour les visiteurs de Sucre, les offres des bars à chocolat incluent les belles images de la ville. De plus, les touristes nationaux et internationaux sont un marché important pour la production locale. Une collaboration plus approfondie pourrait aussi inclure l'organisation de tours pour les touristes qui visitent un des hôtels de Sucre pour apprendre à connaître l'histoire, les méthodes industrielles et artisanales de la fabrication de chocolat et de bonbons.

La relation importante entre le tourisme et le chocolat est la raison pour laquelle l'hôtel Villa Antigua fait la promotion de cette identité: Sucre, Ville du Chocolat.

2017 RECONOCIMIENTO A LA EXCELENCIA HotelsCombined
8.9 Valorado por los clientes
Fermer